Le point sur Légi

La nouvelle version de la directive européenne sur l’eau définit le cadre législatif à suivre pour la gestion de cette ressource.

Mais plus précisément quels sont les indicateurs scrutés ?

Si la maîtrise des fuites d’eau y est clairement mentionnée, il n’y a cependant pas d’objectif chiffré proposé. Cela reste de la responsabilité des états membres, par exemple en France l’objectif moyen de rendement a été fixé à 85 %. Toutefois, pour les exploitants qui fournissent de l’eau à un minimum de 50 000 personnes, il existe une obligation de communiquer en ligne (en temps réel) sur l’efficacité des performances réseau et les taux de fuite.

A l’inverse, la qualité de l’eau potable possède une longue liste de paramètres à surveiller avec les seuils associés (précisions dans les annexes à partir de la page 77 de la Directive). Ce qui est nouveau dans cette version du texte réglementaire, est de devoir fournir aux usagers en temps réel des mesures de qualité afin montrer que l’eau potable est de bonne qualité.  Il est fait notamment mention de l’obligation de mesures journalières de turbidité.

Réglementaire